Organisation

32 centres de formations et 219 stations de sauvetages

L'état a confié la responsabilité des secours en mer aux 3 Préfets maritimes, qui délèguent la coordination des actions de sauvetage aux Centres Régionaux Opérationnels de Surveillance et de Sauvetage (CROSS) chargés de déployer les moyens d'intervention appropriés à chaque opération.

L'organisation de la SNSM s'articule autour de :

  • 219 stations de sauvetages permanentes ou saisonnières, en France et dans les DOM/TOM, équipées de moyens adaptés (canot ou vedette, avec très souvent en plus un pneumatique). Pour armer ces moyens toute l'année, 24h sur 24, les équipages comprennent souvent une vingtaine de personnes (patron, sous-patron, canotiers) ainsi qu'un président et un trésorier.
  • 32 centres de formation et d'intervention répartis sur l'hexagone comprenant chacun une vingtaine de formateurs bénévoles. Ils assurent pendant 8 mois la formation initiale d'environ 600 jeunes aux examens d'Etat (BNSSA, PSE1, PSE2, permis...) nécessaires pour devenir "nageur-sauveteur" et surveiller les plages, l'été. Ces jeunes volontaires sont ensuite affectés l'été sur les plages à la demande et sous la responsabilité des maires.
Ces centres assurent également la formation continue et les entraînements des nageurs sauveteurs diplômés ainsi que celle des équipages des stations de sauvetage. Le siège national de la SNSM est composé de son Président, Xavier de la Gorce, de bénévoles, des services technique, financier et communication ....